Surdimobile - Présentation

Sensibilisation surdité - formation Langue des Signes - prévention du bruit

Les problèmes d’audition concernent environ 16% de la population européenne. Parmi ceux-ci, on compte en Wallonie quelques 20.000 personnes sourdes et 450.000 malentendantes, pour lesquels l’intégration dans la société est souvent problématique. Et pour cause, la Langue des Signes est pour bon nombre d’entre eux la langue maternelle, ce qui dresse de multiples barrières dans une société d’entendants bien souvent inadaptée aux besoins des personnes sourdes. En effet, bien que la Langue des Signes ait été reconnue officiellement en octobre 2003 par le Parlement de la Communauté française, peu d’arrêtés d’application on été jusqu’à présent mis en oeuvre.

Ainsi, l’enseignement reste un des soucis majeurs de la communauté sourde : l’enfant sourd intègre soit le circuit traditionnel, soit l’enseignement spécial de type 7, où certains professeurs ne maîtrisent pas leur langue. Un enseignement dit « bilingue » est également en développement mais encore trop rare : celui-ci permet aux enfants sourds de suivre une scolarité traditionnelle avec un professeur pratiquant la langue des signes aux côtés du professeur de langue française. Une fois sorti de la scolarité obligatoire, la question de l’insertion socioprofessionnelle tombe comme un couperet : comment avoir accès à une formation qualifiante sans interprète ? En dehors du circuit des entreprises de travail adapté (ETA), où puis-je trouver un emploi à ma convenance ? Enfin, le manque d’accès à l’information et à la culture démontre une nouvelle fois les inégalités auxquelles est confrontée la communauté sourde : traduction en langue des signes des programmes d’information à des heures inconvenables, manque de sous-titrage, etc.

L’ASBL Surdimobil (1999-2016) a été créée afin de sensibiliser le grand public, mais aussi responsables économiques et politiques, à ces réalités pesantes pour la communauté sourde. Dans un esprit constructif et non stigmatisant, notre asbl propose des outils concrets de sensibilisation à la surdité afin de changer la perception souvent stéréotypée de ce handicap et avancer tous ensemble sur la longue route qui mène à l’égalité des chances. Parallèlement à cela et partant du constat que l’excès de décibels est de nos jours une matière de santé publique, Surdimobil est également active dans la prévention du risque sonore et essaye de conscientiser les jeunes générations aux dangers auxquels le bruit peut exposer notre santé.

Aujourd’hui, l’ASBL Surdimobile, créée fin 2015, poursuit exactement les mêmes objectifs que son ancêtre.

Nos équipes d’animation, composées d’une personne sourde et d’une entendante, parcourent la Communauté française et se rendent dans les écoles, administrations, entreprises, sur des salons ou des évènements sonores, et animent des ateliers selon diverses formules, en fonction du public et de la demande.

Forte de 10 années d’expérience dans le domaine de la sensibilisation au handicap, notre asbl est soutenue par la Région wallonne (Ministère de l’Emploi, Ministère de la Santé, Action sociale, Egalité des chances) ; travaille régulièrement avec l’AVIQ, ainsi qu’avec l’asbl Horizon 2000 pour des ateliers de démystification dans de grande entreprises françaises (France Télécom, Danone, Bouygues, etc.) ; est régulièrement présente sur de grands évènements tels que le salon Autonomies ou les festivals Les Ardentes, les Francofolies, Esperanzah !.